Lecture en cours
Test de la Ledlenser MH5 : une frontale passe-partout

Test de la Ledlenser MH5 : une frontale passe-partout

La frontale MH5 de Ledlenser

Ledlenser, encore peu présent dans le monde du trail, s’est fait récemment remarquer en devenant le partenaire officiel du Team Fuji Asics de Xavier Thévenard, Benoit Girondel, Sylvaine Cussot…un coup de projecteur pour une marque qui entend bien se faire une place dans le milieu.

Présentation de la MH5

La MH5 est une lampe frontale rechargeable qui n’est pas pensée, à l’origine, pour une pratique “trail running”. Si vous cherchez parmi les (très) nombreuses références de Ledlenser, c’est la gamme “NEO” qui se veut spécifique à la course à pied.

Pourtant, sur le papier, la MH5 présente toutes les caractéristiques nécessaires pour une utilisation en trail, même sur Ultra où l’on doit passer une (voire plusieurs) nuit dehors. 

  • Deux puissances d’éclairage, dont le plus fort à 400lm.
  • 35h d’autonomie au mode le moins puissant / 4h à pleine puissance
  • 92gr tout compris, une lampe frontale légère.

Performance

À l’heure des frontales “intelligentes”, qui s’adaptent en fonction de ce que vous regardez ou qui offrent tout un tas de possibilités d’éclairage, cette MH5 peut paraître bien simple, simpliste diront certains.
Il est vrai qu’elle ne possèque qu’un mode avec deux puissances. Le faisceau est réglable pour le rendre plus ou moins étroit en fonction des préférences ou de l’utilisation. 

Sur le terrain, il s’avère que tout cela est bien suffisant. En montée ou à des vitesses lentes, la puissance “faible” fait l’affaire. Elle mériterait éventuellement d’être un peu plus élevée, mais cela jouerait sur son autonomie. Pour ce qui est de la puissance “forte”, les 400lm sont très confortables sur des sections techniques ou en descente.

Confort/Maintien

La MH5 est légère, 92gr sur la balance. Cela a un double avantage : d’une part, on l’oublie très vite sur la tête, et on ne constate pas de fatigue particulière au niveau des cervicales (ce qui peut être le cas avec d’autres modèles plus lourds). D’autre part, cela favorise le maintien, paramètre essentiel pour ce type d’accessoire. Même à pleine vitesse en descente, on ne sent pas la frontale bouger dans tous les sens ce qui est vraiment appréciable.

Le confort général est bon. Le bandeau est très classique, mais fonctionne bien. Un petit renfort en mousse a été ajouté au niveau du front pour que le bloc ne soit pas en contact direct.

Voir aussi
Saucony Triumph 18

Simplicité

Demandez à des utilisateurs de modèles “intelligents” s’ils n’ont jamais eu des déboires. En trail, la simplicité d’utilisation est un réel atout. Après plusieurs dizaines heures de course, en pleine montagne, le fait de n’avoir qu’à appuyer sur un bouton pour augmenter ou baisser la puissance de la frontale peut être très appréciable.

L’autre grosse qualité concerne la batterie. Celle-ci est une Li-Ion 14500 3,7V, qui est exactement de même format qu’une pile bâton AA, et se recharge par USB. Ainsi, lorsqu’elle arrive à court d’énergie, il suffit de la remplacer par une pile. C’est particulièrement pratique en course puisqu’il suffit d’en embarquer une avec soi : cela se range partout et c’est très simple d’utilisation.

Conclusion

Sans grande ambition, la frontale MH5 de Ledlenser séduit pourtant par sa simplicité, son confort, et des performances tout à fait suffisantes. Elle mériterait peut-être une “faible” puissance un peu plus élevée, mais à ce prix (45€), c’est un rapport qualité/prix inégalé.

Quel est votre avis ?
J'aime
3
Septique
0
Wow
0
Afficher les commentaires (0)

Répondre

Votre E-mail ne sera pas publié.


© 2020 Tendance Trail. Tous droits réservés.

Aller vers le haut