Sélectionner une page

Avec l’arrivée de Youtube, la démocratisation du matériel photo/vidéo et surtout les progrès fulgurants des smartphones, filmer ses aventures – trail, running, vélo, rando, etc. – est beaucoup plus simple qu’auparavant. En tous les cas, on peut obtenir de bons résultats sans trop d’effort et sans passer des heures en post-production. Smartphones, caméras d’action ou appareils compacts, stabilisateurs, voici les différentes options pour obtenir les meilleurs résultats.

Les critères de choix

La difficulté majeure, lorsque l’on veut se filmer en courant, est la stabilisation de l’image. Une image pas du tout stabilisée peut vite rendre le contenu indigeste. C’est le premier critère à prendre en compte. L’avantage du trail néanmoins, et qu’il y a des phases de marche (pour nous autres, coureurs “normaux”), notamment en montée. Dans ces phases, il est plus aisé d’obtenir une image correctement stabilisée.

Autre point important, l’étanchéité. En effet, le trail étant un sport outdoor, la dimension “météo” est indissociable de la pratique. Il faut être sûr que notre matériel est résistant à la pluie/transpiration, ou alors bien protégé.

L’accessoirisation peut être aussi une donnée importante. Il est bien sûr possible de ne partir qu’avec sa Go Pro, son smartphone ou son compact expert, sans superflux. Ca a l’avantage d’alléger son “setup”, mais quelques accessoires peuvent parfois être très utiles et améliorer considérablement l’ergonomie et le rendu final.

Enfin le dernier critère évident est la qualité de l’image. Filmer en 4K est devenu la norme, mais bien d’autres critères entrent en jeu.

Le classique : la caméra d’action

C’est le choix le plus logique, et pour de nombreuses raisons. La caméra d’action est à la fois étanche, de mieux en mieux stabilisée, et permet d’obtenir une image tout à fait correcte. Elle est pensée pour l’action : légère, maniable, elle s’adapte parfaitement à la pratique de la course à pied et du trail.

L’offre est aujourd’hui plus large qu’il y a quelques années où Go Pro dominait outrageusement le marché. Des concurrents ont émergé et il ne faut pas les prendre à la légère. Je filme pour ma part avec la Go Pro hero 7 pour les plans “en course”, et j’en suis globalement très satisfait. Néanmoins, il semblerait que l’Osmo Action de DJI est une bonne (voire meilleure) alternative.
De manière générale, je vous conseille de miser sur les derniers modèles qui ont fait un bon en termes de stabilisation. La différence par exemple entre la Go Pro 6 et la Go Pro 7 est très conséquente, ce qui justifie de mettre le prix. Avoir une image bien stabilisée change grandement les choses.

N’ayant pas testé tous les modèles, je préfère m’en remettre à un spécialiste de la vidéo qui a réalisé un test comparatif très complet :

La simplicité : le smartphone

Tout le monde à un smartphone, et il est tout à fait possible de s’en servir pour filmer ses aventures en courant. Cela présente l’avantage de la facilité, mais il y a quand même quelques contraintes. D’une part, la stabilisation n’est pas toujours idéale, même si la dernière génération a fait des progrès fulgurants. Mention spéciale à l’iPhone 11 qui offre des résultats incroyables de ce point de vue (si l’on met de côté son prix…). Pour faire face à cette problématique, l’achat d’un stabilisateur, moins cher qu’une caméra d’action, est une solution intéressante. De ce point de vue, l’Osmo mobile de DJI est la référence et donne de très bons résultats.

La qualité : l’appareil photo compact

C’est la dernière option possible, choisie notamment par Vincent Gaudin, l’un des Youtubeurs trail les plus suivis. Celle-ci est, de loin, celle qui offre l’image la plus qualitative. Avec un capteur 1″, le rendu est sans comparaison avec une caméra d’action notamment. Par contre, il y a deux grosses contraintes : d’une part la stabilisation n’est souvent pas satisfaisante. D’autre part, le matériel est assez fragile, et craint la pluie. C’est une donnée importante dont il faut avoir conscience.

Pour le choix du modèle, le Canon G7x (mark I, II, ou III) est une très bonne option, car c’est l’un des plus résistants. Mais l’offre est large et je vous renvoie aux tests du site de référence Les Numériques (pour le test comparatif, donnant accès à tous les modèles, cliquez sur le bouton ci-dessous).