Lecture en cours
Oakley, l’art et la manière

Oakley, l’art et la manière

Lunettes Oakley Prizm

Comme tant d’autres de secteurs, celui des lunettes de sport arrive à saturation. Difficile de surnager dans ce paysage, et pourtant quelques marques y arrivent avec facilité. C’est évidemment le cas d’Oakley, l’une des références sur le marché. Quel que soit le sport outdoor que vous pratiquez, il y aura une paire dédiée. Et avec style, s’il vous plaît. Découverte.

En général, en matière de lunettes, il y a deux catégories de personnes : celles qui n’en portent jamais, même lorsque le soleil d’août est au maximum de son intensité ; et d’autres qui au contraire, les arborent en toutes circonstances, même par mauvais temps. L’auteur de cet article était jusqu’à peu dans la catégorie. Faute avouée à moitié pardonnée ? Oakley m’a permis de changer cette mauvaise habitude. Mes yeux l’en remercient.

La gestion de la lumière est un élément d’importance dans la majorité des sports outdoor : en ski évidemment, il va de soi que l’on ne peut passer de longues heures sur la neige sans protection. En vélo, les lunettes sont en plus un rempart contre l’air et les débris (insectes ou autres) qui pourraient nous gêner. En trail, une bonne vision du terrain est capitale. 

Oakley, l’excellence des verres

La marque créée en 1975 par Jim Jannard (les amateurs de vidéo le connaissent comme l’inventeur des caméras RED) doit sa réputation au style des montures, bien sûr, mais aussi à la qualité de ses verres. Autant sur des produits lifestyle que sur des produits « perf », Oakley propose une gamme de verre de qualité. 

Si vous vous êtes déjà intéressé aux produits de la marque, vous avez forcément vu passer ce nom : Prizm™. De quoi s’agit-il ? C’est une technologie développée par Oakley pour améliorer le contraste et les couleurs. Cela permet notamment de renforcer les détails, ce qui peut être très intéressant sur des sports où la précision est importante (en trail sur terrain technique par exemple). Il existe d’une part, le Prizm™ lifestyle, et d’autre part le Prizm™ sport. Sur cette dernière, trois versions sont disponibles en fonction des produits : 

  • Prizm™ snow
  • Prizm™ trail
  • Prizm™ road

Retour d’expérience : trois gammes Oakley testées sur le terrain

J’utilise désormais quotidiennement trois modèles Oakley dans toutes les activités outdoor que je suis amené à pratiquer : 

Le premier modèle est plutôt destiné à une pratique du trail/course à pied. Le second peut aussi bien convenir au trail/course à pied qu’au vélo (d’après mon utilisation en tous les cas). Le troisième est quant à lui destiné à la haute montagne, à l’alpinisme, pourquoi pas au ski de randonnée également (je les ai également utilisées en trail, cela dit).

Le confort

Pourquoi ne portais-je jamais de lunettes auparavant ? Essentiellement parce que cela me gênait, plus qu’autre chose, en général. En la matière, les trois modèles testés ici sont inégaux, de mon point de vue, même si aucun ne présente une mauvaise note. J’en veux pour preuve que j’alterne assez facilement entre les trois. Mais je dois reconnaître que j’ai été bluffé par le confort des Radar® EV Path®. Très légères, la branche est revêtue d’une couche de caoutchouc à la fois agréable et qui fait office d’anti-dérapant. Elles remportent le point.

Voir aussi
MH7 ledlenser

Ultra légères et stables, les Radar EV Path sont particulièrement confortables.

Les verres

Sur ces trois versions Prizm, c’est celui des Clifden, le Prizm Snow Black Iridium qui a ma préférence. Néanmoins, celui-ci est moins polyvalent, puisqu’il est destiné à des conditions très lumineuses (seulement 5,5% de transmission de lumière). En hiver, sur la neige, ou en été par fort ensoleillent, il fait merveille. De manière générale, j’aime beaucoup le traitement des couleurs et des contrastes qu’offre cette technologie Prizm. L’essayer, c’est l’adopter.

Le verre de ces Clifden offre des contrastes et des couleurs particulièrement marqués, très agréable.

Le style

On ne va pas se mentir, les montures Oakley ont du style, et c’est aussi l’une des raisons du succès de la marque chez les sportifs (et pas que). Les Holbrook™ sont une référence, il existe d’ailleurs une version « lifestyle ». C’est classique, ça passe partout. Les Radar® EV Path® ont un look plus tendance, qui séduira peut être moins le grand public, dont je faisais partie. Je dois reconnaître que j’aime beaucoup ce style, finalement. Enfin j’ai un petit faible pour les Clifden avec les verres arrondis, que je trouve particulièrement réussis.

Les Holbrook, un classique qui convient dans toutes les situations.

Je reviendrai sur ces modèles dans les mois qui viennent, notamment les Clifden dans une utilisation montagne/ski. Essayer Oakley, c’est l’adopter. C’est un budget, mais c’est mérité.

Quel est votre avis ?
J'aime
1
Septique
0
Wow
0

© 2020 Tendance Trail. Tous droits réservés.

Aller vers le haut