Lecture en cours
Que retenir de l’UTMB 2019 ?

Que retenir de l’UTMB 2019 ?

Départ de l'UTMB 2019

Le lundi qui précède l’UTMB ressemble à un lendemain de soirée trop arrosé : on se réveille fatigué, avec un sentiment de mal-être. Il manque quelque chose, l’engouement retombe, et une nostalgie immédiate nous submerge en faisant défiler les photos. L’édition 2019 a été, encore une fois, un grand cru. Voici ce qui nous a marqués.

1 – L’Espagne au sommet 

Pau Capell, Luis Alberto Hernando, Pablo Villa. Les trois courses majeures ont été remportées par des coureurs espagnols, et avec la manière. Sur la TDS, Pablo Villa a déjoué les pronostiques en s’imposant après une course pleine et régulière, sans réel coup de mou. La légende Luis Alberto claque une belle victoire sur la CCC à seulement 4 minutes du record de 2017 de l’Américain Hayden Hawks. Enfin, la plus belle reste sans conteste la victoire de Pau Capell sur l’épreuve reine, menant la course de bout en bout.

Pau Capell vainqueur de l'UTMB 2019
© UTMB® – photo : Marta Bacardit

2 – Les Américains devront encore patienter

C’est une question récurrente : est-ce l’année d’un américain ? Chez les hommes, aucun d’entre eux n’a encore réussi à gagner l’UTMB. Cette année, plusieurs d’entre eux avaient de grandes ambitions, en particulier Tim Tollefson déjà deux fois troisième. Rapidement, on a compris qu’il serait compliqué d’envisager quoi que ce soit et ces derniers ont rapidement mis le clignotant.

Les Américains sur l'UTMB 2019 arrivant à Saint Gervais
© Simon Dugué

3 – Courtney Dauwalter affirme sa domination 

La meilleure. Tout simplement. Les superlatifs manquent pour décrire l’Américaine. Pour sa première participation à cette épreuve mythique, elle n’a pas tremblé. Malgré un gros passage à vide, elle a tenu le cap pour s’imposer dans les rues de Chamonix. Courtney Dauwalter gagne (quasiment) toutes les courses auxquelles elle participe. Capable de remporter des courses roulantes comme la Western States 100, des “ultra” Ultra comme la Tahoe 200, des courses techniques comme le MIUT, elle semble imbattable.

Courtney Dauwalter vainqueure de l'UTMB 2019
© UTMB® – photo : Christophe Pallot

4 – Bilan mitigé pour les Français

La victoire d’Audrey Tanguy sur la TDS sauve l’honneur. On attendait Xavier Thévenard pour une quatrième victoire, il n’aura jamais été vraiment dans la course pour remporter l’UTMB. Pour autant il a réalisé une très belle course et sera là l’année prochaine avec l’objectif de faire mieux. Ludo Pommeret nous a offert une superbe remontada sur la TDS et Thibaut Garrivier confirme tout son talent en finissant à 10 minutes de Luis Alberto Hernando sur la CCC.

Audrey Tanguy vainqueure de la TDS 2019
© UTMB®

5 – Vivement 2020 !

Malgré l’annulation de l’édition 2019 de la Hardrock (qui s’annonçait la course de l’année) et de son report en 2020, l’UTMB laisse augurer une belle bataille l’année prochaine. Si Pau Capell a déjà annoncé qu’il participera à la CCC (en préparation au Grand Raid de la Réunion ?), pour le reste toutes les stars devraient être au rendez-vous, comme en 2017.

Voir aussi
Compressport fall 2020

François d’Haene et Jim Walmsley ont évoqué ces dernières semaines (le premier après sa victoire à l’Echappée Belle, le second dans un podcast qui n’a que peu tourné en France) qu’ils s’étaient mis d’accord pour tous se retrouver en 2020 à Chamonix. L’édition 2017 avait marqué les esprits, et propulsé le trail dans une autre dimension. Celle de 2020 sera-t-elle encore meilleure ? Le seul doute concerne donc la Hardrock 100 qui se déroulera un mois plus tôt et où l’on devrait retrouver la star française ainsi que Xavier Thévenard et Dylan Bowman. 

À suivre !

Quel est votre avis ?
J'aime
0
Septique
0
Wow
0
Afficher les commentaires (0)

Répondre

Votre E-mail ne sera pas publié.


© 2020 Tendance Trail. Tous droits réservés.

Aller vers le haut