De retour des Écrins, et du fameux GR 54, réalisé pour partie en autonomie, je me penche aujourd’hui sur une marque bien connue des amateurs de montagne et d’outdoor : Sea to summit. Et pour cause, j’avais embarqué avec moi un duvet ultra light de la marque, le Spark Sp 1.

L’indispensable légèreté

Depuis quelques années, le monde de l’outdoor fait face à un mouvement de fond qui cherche à s’alléger, autant que possible. Adieu les énormes sacs que l’on pouvait voir : on veut du light, voire de l’ultra light. Ce qui est intéressant de noter, c’est que toutes les disciplines sont concernées. Le trail évidemment, puisque c’est sa raison d’être, mais aussi la randonnée, l’alpinisme, le ski de rando et toutes les autres disciplines de montagne.

Si les chaussures et le textile se sont rapidement et plutôt facilement adaptés, s’agissant des accessoires, la mutation a été plus longue. Sea to summit, déjà réputée pour la qualité de son matériel, a été l’un des fers de lance de ce mouvement et propose aujourd’hui une gamme ultra light très intéressante pour les amateurs de grand air.

La gamme Spark : le sac de couchage ultra light

C’est souvent l’un des éléments les plus encombrants, à la fois en poids et en volume, le sac de couchage est à la fois indispensable et embêtant à transporter. Oui, sauf quand il s’agit de la gamme Spark de Sea to summit. C’est assez simple, pour avoir parcouru l’ensemble des modèles du marché, il n’y a pas mieux en termes de rapport légèreté/volume/chaleur.

Cinq modèles (0, I, II, III, IV) sont proposés, plus ou moins light (et forcément plus ou moins chaud), allant de 225gr (10°) pour le plus léger à 880gr pour le plus lourd (-15°). Voyez un peu :

J’ai pu tester pour ma part le Spark I, l’un des plus light donc. Dans mon sac de trail, celui-ci se fait quasiment oublier. J’ai été bluffé par sa compacité et son poids, et il reste relativement chaud. J’ai bivouaqué à plus de 2000m avec, sans autre chose qu’un petit matelas, et cela a parfaitement fait l’affaire. Notons tout de même que j’avais sur les épaules une petite doudoune Micro Puff de Patagonia.

Si vous cherchez un sac de couchage light, vous pouvez partir les yeux fermés sur cette gamme et choisir l’un des modèles en fonction de l’utilité que vous en ferez.

La gamme Ultralight Insulated

Pour le tour des Écrins, je suis parti avec un matelas Big Agnes, très light et de bonne facture. Mais Sea to summit propose aussi un large choix en la matière. N’ayant pas testé moi-même, je ne pourrai trop m’étendre sur le sujet. Néanmoins, l’Ultralight Insulated pesant 350gr (ou 480gr en fonction de la taille) semble vraiment intéressant. Les échos que j’ai pu avoir me font dire que la durabilité du produit est assez bluffante compte tenu de la légèreté et de la compacité de celui-ci.

Souvent négligé, le matelas est un accessoire indispensable pour dormir un tant soit peu convenablement. Sauf erreur de ma part, c’est dans cette gamme que Kilian Jornet a puisé lors de ses expéditions en haute altitude au Népal.

Les autres accessoires intéressants

Quand on se penche un peu sur la question, on se rend compte rapidement que Sea to summit décline quasiment tous ses produits en version light ou ultra light. Et quand on part à l’aventure, certains d’entre eux me paraissent très intéressants et il se pourrait bien que j’investisse dans certains d’entre eux. Je pense notamment à :

  • Oreiller Aero Ultralight Regular : c’est un petit luxe quand on cherche à s’alléger, mais cela peut permettre de passer une bien meilleure nuit !
  • Le tarp Escapist 15D : je suis parti sans, et j’aurais pu le regretter. Le tarp de Sea to summit à 300gr peut-être une très bonne option.
  • Les Sacs étanches ultra légers : téléphone, appareils électroniques de manière générale, vêtements, ces sacs étanches sont eux aussi indispensables. On peut toujours bricoler avec des sacs plastiques, mais rien ne vaut des sacs conçus pour cet effet. Là aussi un investissement à venir me concernant. Notez qu’il existe également des protections étanches destinées spécifiquement aux cartes, téléphones, passeport et autres éléments de ce type.