Lecture en cours
Les 5 victoires féminines les plus marquantes de 2019

Les 5 victoires féminines les plus marquantes de 2019

Courtney Dauwalter

Après les hommes, voici les cinq performances féminines de la saison 2019. Non moins impressionnantes, les meilleures traileuses du monde nous ont offert du grand spectacle cette année. Des records à la pelle, la découverte de talents encore inconnus, on a aimé. Vraiment.

Camille Herron au Tarawera Ultra 100 miles

Parcours : 161,4km & 4900m D+
Temps : 17h20
Côte ITRA : 786

Camille Herron n’est pas la plus connue des traileuses, et pour cause, elle n’en est pas vraiment une. Elle est certainement à ce jour la plus grande coureuse d’ultra endurance (hommes et femmes confondus), mais elle est plutôt habituée au bitume ou à la piste. En cette fin de saison, elle a d’ailleurs remporté le Championnat du monde de 24h en parcourant 270km..À un petit kilomètre du record de France qu’Eric Clavery a établi ce jour-là.

Le Tarawera Ultra Marathon est une des premières manches de la saison de l’Ultra Trail World Tour. Très roulant, ce parcours néo-zélandais lui convenait plutôt bien et elle l’a prouvé. Longtemps première au scratch de la course, elle a finalement cédé sur la deuxième partie pour laisser Jeff Browning s’imposer. Elle finira tout de même deuxième, en terminant avec près de 6h30 d’avance sur la seconde femme. Tout simplement monstrueux. 

Ragna Debats au Marathon des sables

Parcours : 226,4km & 2450m D+
Temps : 22h33
Côte ITRA : 723

Depuis deux ans, lorsque Ragna Debats est au départ d’une course, il est bien rare qu’elle ne finisse pas à la première place. La Néerlandaise de 40 ans, plutôt spécialiste de Skyrunning, s’est lancé de nouveaux défis en 2019, et notamment le Marathon des Sables, une épreuve très atypique pour quelqu’un qui aime les terrains verticaux et techniques.

Visiblement, cela ne l’a pas tellement dérangée puisqu’elle éclaboussait la course de son talent, terminant même 12e au scratch juste derrière Julien Chorier. C’est dire. Un mois plus tard, elle s’imposait sur la Transvulcania, aux Canaries, avant d’accrocher la CCC à son palmarès. Une bien belle saison.

Courtney Dauwalter à l’UTMB

Parcours : 170,7km & 9925m D+
Temps : 24h33
Côte ITRA : 782

L’Américaine est sans conteste la meilleure ultra-traileuse du moment, et forcément, lorsqu’on enchaîne des performances aussi impressionnantes, il est impossible de ne pas apparaître dans un classement comme celui-ci.

Après 2018, Courtney Dauwalter a encore connu une riche année. Un peu moins glorieuse sans doute, mais tout de même impressionnante. Objectivement, sa plus belle course en 2019 reste le MIUT où elle avait fait une course quasi parfaite (cotée à 827…), finissant 10e au scratch derrière les meilleurs coureurs masculins. 

Grande favorite à Chamonix, au départ de l’UTMB, l’Américaine a tenu son rang, et ce, malgré une course très compliquée. Après un départ éclair de la Chinoise Miao Yao, Courtney Dauwalter a refait petit à petit son retard. Un gros coup de moins bien sur la partie suisse l’a presque conduit à abandonner, mais elle a finalement trouvé les ressources pour finir de très belle manière. Première féminine, elle termine 21e au scratch en 24h33, et aurait pu même finir première Américaine (hommes et femmes confondus), si Jason Schlarb ne l’avait pas doublée dans les derniers kilomètres. 

Elle sera de retour à Chamonix en 2020, pour doubler la mise ?

Judith Wyder à la Dolomithy Skyrace

Parcours : 22km & 1750m D+
Temps : 2h18
Côte ITRA : 807

Championne de course d’orientation, Judith Wyder était une inconnue du milieu du trail lorsqu’elle a accroché son premier dossard (sur une course rescencée par l’ITRA) sur la Dolomyths Run Skyrace le 21 juillet dernier. Et pour une première parmi l’élite mondiale, la Suissesse n’a pas fait de sentiment : première dans un temps délirant, à près de 10km/h !

La suite de sa saison commencée tardivement a été de même facture : 2e à Sierre-Zinal derrière la performance historique de Maud Mathys, victoire en Écosse sur le Ring of Steall, et victoire enfin sur la finale des Golden Trail Series au Népal.

On risque de la revoir souvent sur la plus haute marche du podium en 2020. Compte tenu de la densité de niveau chez les femmes sur ces formats courts, on devrait se régaler !

Voir aussi

Judith Wyder Dolomyth Sky Race

Maud Mathys à Sierre Zinal

Parcours : 30km & 2300m D+
Temps : 2h49
Côte ITRA : 829

Sierre-Zinal 2019 a bien été une course historique. Il faut bien le dire, la performance de Kilian Jornet a éclipsé le reste des performances qui ont été, dans l’ensemble, historiques elles aussi (de la 2e place de Petro Mamu en 2h32’36, au Top 10 en 2h37). 

Dans ce contexte, trouver un adjectif pour qualifier la course de Maud Mathys est difficile. Incroyable, inimaginable, extraordinaire…la Suissesse a battu de 5 minutes l’ancien record qui datait de 2008, devançant de 5 minutes (un monde sur ce type de format) Judith Wyder. Une course parfaite qu’elle confirmera deux semaines plus tard par une autre victoire aux US sur Pikes Peak Marathon.

Bonus : Blandine L’Hirondelle au Championnat du monde de Trail

Parcours : 44km & 2125m D+
Temps : 4h06
Côte ITRA : 797

Enfin, comment terminer sans citer la grande performance de celle qui est peut-être la meilleure traileuse française du moment (tout format compris). Blandine L’Hirondelle a connu une progression fulgurante depuis deux ans. Championne du monde de trail au Portugal dans une course dominée de la tête et des épaules, elle prendra quelques mois plus tard la troisième place du Championnat du monde de course en montagne. La Française de 28 ans a du talent, et il y a peu de doute qu’elle le confirme en 2020. On espère la retrouver sur des courses très relevées, pourquoi pas les Golden Trail Series ?

PS : je ne serais pas étonné de la voir rapidement intégrer le Team Hoka. Je dis ça sans information particulière, un simple pronostique.

Quel est votre avis ?
J'aime
0
Septique
0
Wow
0

© 2020 Tendance Trail. Tous droits réservés.

Aller vers le haut