Lecture en cours
Les 5 victoires masculines les plus marquantes de 2019

Les 5 victoires masculines les plus marquantes de 2019

Pau Capell UTMB 2019

Qu’on se le dise, 2019 a été un grand cru. Sur tous les formats, on a pu vivre des courses incroyablement relevées, des performances historiques, l’éclosion de futures stars de la discipline…On commence aujourd’hui par les cinq performances masculines qui ont marqué ces 365 derniers jours.

Davide Magnini au Marathon du Mont-Blanc

Parcours : 42,5km & 2775m D+
Temps : 3h47’13’’
Côte ITRA : 934

Après un début de saison déjà intéressant (Pau Capell à la Transgrancanaria, François d’Haene à Madère, Kilian Jornet à Zegama…), on attend avec impatience l’été dont le Marathon du Mont-Blanc marque le début.

Comme chaque année, le plateau y est très relevé pour cette manche du Golden Trail Series. Kilian Jornet n’est pas là, préférant se concentrer sur le mois d’août après sa victoire à Zegama. C’est celui qui pourrait bien être son successeur dans quelques années qui éblouit la course de son talent.

Davide Magnini était peu connu avant ce coup d’éclat. 3h47 sur un tel parcours, ça marque forcément les esprits. L’Italien de 22 ans a pris les choses en main à la mi-course avant de creuser l’écart irrémédiablement. Une victoire de prestige qu’il confirmera sur la fin de saison (victoire à la Dolomyths Run Skyrace, à la Skyrhune et 2e de l’étape finale de la Golden Trail Series). On a hâte de le retrouver en 2020, l’avenir lui appartient.

Davide Magnini Strava

Jim Walmsley à la WS 100

Parcours : 160,7km & 5350m D+
Temps : 14h09
Côte ITRA : 966

Un jour avant le Marathon du mont Blanc se déroulait la mythique Western States 100, le premier “ultra” de l’histoire, à l’origine une course de cheval qui s’est transformé en une course à pied. 

Jim et la Western, c’est toute une histoire. Il en rêve depuis toujours, mais elle ne lui a pas rendu la tâche facile. Après plusieurs désillusions, l’Américain a enfin remporté l’épreuve en 2018, devançant François d’Haene, et en battant le record de l’épreuve. Cette année, il a fait encore mieux en le pulvérisant de nouveau. 14h09 pour parcourir 100 miles…11,5km/h de moyenne. Irréel. 

En 2020 Jim Walmsley fera l’impasse sur cette course qu’il aime tant, pour aller se frotter à une autre course mythique : le Comrades Marathon en Afrique du Sud. On le retrouvera également sur l’UTMB, pour une première victoire ?

Jim Walmsley Western States 100

Kilian Jornet à Sierre Zinal

Parcours : 30km & 2300m D+
Temps : 2h25’35’’
Côte ITRA : 964

À 32 ans, le Catalan n’a peut-être été jamais aussi fort. Lui même le disait récemment dans une interview donnée à l’Équipe. En 2019, Kilian Jornet a fait le choix de se concentrer sur des distances courtes, en participant à plusieurs manches du Golden Trail Series. Après une victoire à Zegama, une de plus, tout le monde l’attendait mi-août en Suisse, pour Sierre-Zinal. Course historique, son record était certainement l’un des plus durs à battre dans le milieu du trail. C’était son objectif affiché, et il est rare que Kilian Jornet passe à côté de ses objectifs.

L’Espagnol a survolé la course de sa classe. Une victoire, un record, et une nouvelle page d’histoire. Il est le plus grand traileur de tous les temps, sans contestation possible, il l’a une nouvelle fois prouvé en 2019. 

On ne sait pas encore ce qu’il fera en 2020. On le retrouvera probablement sur quelques manches du Golden Trail Series, et on l’espère tous, un retour à Chamonix fin août…

Kilian Jornet Sierre-Zinal

François d’Haene à l’Échappée Belle

Parcours : 149km & 11 425m D+
Temps : 23h55
Côte ITRA : 910

À l’annonce de son calendrier 2019, la présence de l’Echappée Belle était une belle surprise pour tous les passionnés de terrains techniques et montagnards. En la matière cette épreuve qui se déroule dans le massif de Belledonne est ce qui se fait de mieux en France et peut-être même dans le monde. Rares sont les épreuves d’ultra aussi techniques et exigeantes.

Toujours en quête de nouveauté et de découverte, le Français s’est lancé sur ces sentiers qu’il connaît bien (il a fait ses études à Grenoble, juste à côté) pour tenter de battre le record. Disons-le, il n’a pas pu compter sur la concurrence pour le pousser dans ses retranchements, mais il nous a tout de même sorti une course impressionnante. Moins de 24h sur un tel parcours, peu de gens le pensaient possible. Il l’a fait, battant par là même l’ancien record de 3h30. Monstrueux.

Voir aussi
DNA collection Dynafit

Après une fin d’année plus compliquée (il n’a pu compléter son projet sur le PCT aux USA et a pris une petite 2ème place sur l’Ultra Cape Town), on attend son programme 2020 avec impatience. La Hardrock 100 sera évidemment au programme, et peut-être un retour sur l’UTMB ? Francois d'haene echappée belle

Pau Capell à l’UTMB

Parcours : 170,7km & 9925m D+
Temps : 20h19
Côte ITRA : 946

Comme chaque année l’UTMB est la course qui attire le plus de regards. Et comme (quasiment) chaque année, elle nous a offert du grand spectacle. Un plateau impressionnant, même si les trois stars – Kilian, François et Jim – manquaient à l’appel, des conditions climatiques idéales, tout était réuni. 

Pau Capell est loin d’être un inconnu, mais jusqu’à cet UTMB 2020 peu de gens le considéraient parmi les tout meilleurs de la discipline. Pourtant, en ultra, il fait actuellement partie du Top 3, et peut être légitimement évoqué pour la première place. C’est un ogre, qui ne se ménage pas, enchaînant les compétitions (et les victoires), d’année en année. 

Sur l’UTMB 2019, il a simplement écrabouillé la concurrence. Parti en tête dès les premières minutes de course, il n’a cessé de creuser l’écart. Malgré une tentative de remontada de Xavier Thévenard vers Champex-Lac (le Français n’avait plus que 20 minutes de retard), il a remis un dernier coup de collier pour s’offrir la plus belle victoire de sa carrière. Quelle course, quel coureur.

En 2020, son programme sera sensiblement différent : VVX Volvic, MIUT, et un retour à l’UTMB, des choses intéressantes à suivre.

Pau Capell UTMB 2019

Bonus : Sebastien Spehler à la TNF Endurance Challenge

Parcours : 82,3km & 2800m D+
Temps : 6h27
Côte ITRA : 903

Pour finir cette belle année 2019, je souhaitais m’arrêter rapidement sur la victoire d’un des meilleurs Français actuels, sur une course mythique du circuit américain. Après une belle 2ème place à Lake Sonoma en début d’année, Sébastien Spehler a remporté une victoire de prestige. On le retrouvera sur ce type de format en 2020 et nul doute qu’il continuera de nous impressionner !

Quel est votre avis ?
J'aime
0
Septique
0
Wow
0
Afficher les commentaires (0)

Répondre

Votre E-mail ne sera pas publié.


© 2020 Tendance Trail. Tous droits réservés.

Aller vers le haut