Lecture en cours
Test des Saucony Switchback ISO

Test des Saucony Switchback ISO

Switchback ISO de Saucony - vue de profil

Saucony n’est jamais avare en innovations. Pourtant, cela fait quelques années qu’ils n’avaient pas sorti de nouveaux modèles de trail, se contentant de mettre à jour leur gamme existante. En 2019, la donne change avec l’arrivée de la Switchback ISO, un modèle intéressant sur le papier, un peu différent de ce que l’on trouve sur le marché. Test complet.

Le trail se démocratise et se professionnalise. Une preuve à cela ? Le nombre de plus en plus important de produits disponibles sur le marché, mais aussi l’importance des stratégies marketing pour les vendre. Que serait la S/lab Sense de Salomon sans Kilian Jornet ?

Dans ce jeu de l’image, Saucony n’est pas en tête d’affiche. Sans de team élite pour la représenter, sa visibilité reste limité. Pourtant, la marque américaine garde une belle popularité chez les traileurs. La Xiodus et la Peregrine sont des modèles que l’on voit beaucoup sur les sentiers, et pour cause, ce sont de très bonnes chaussures.

Présentation de la Switchback ISO

Ce nouveau modèle est un peu différent de ce que développer Saucony jusqu’à présent. La Xodus comme la Peregrine sont des chaussures pensées pour être confortables, avec une semelle très agressive permettant une bonne accroche et plutôt adaptées à des terrains techniques. On retrouve toujours un drop 4mm dans l’idée de garder une foulée assez naturelle et dynamique. C’est qu’on aime aussi chez Saucony.

La Switchback ISO garde ce drop et l’esprit général. Mais plutôt que de prioriser le confort, le choix a été fait d’opter pour la performance : laçage BOA, semelle extérieure PWRTrac double densité, semelle intermédiaire EVERUN sur toute la longueur. Sur la balance, ça reste plutôt léger, 271gr. On s’attend donc à un modèle dynamique plutôt destiné à des distances courtes/moyennes.

La performance plutôt que le confort

On était habitué à un chausson très confortable chez Saucony. C’est un peu une marque de fabrique de cette marque, qu’on ne retrouve pas vraiment sur la Switchback ISO. L’intérieur de la chaussure est moins rembouré, ce qui permet certainement d’alléger la chaussure. Pour autant le confort est tout de même très bon, mais on n’atteint pas le niveau de la Peregrine.

Ce modèle se veut performant, et il l’est. Aucun doute là-dessus. Si vous cherchez une chaussure vous assurant de très bonnes sensations de dynamisme et de vitesse sur les sentiers, c’est un modèle idéal. Légères, leur faible drop est agréable lorsqu’il s’agit de dérouler la foulée. Ainsi, cette chaussure conviendra parfaitement pour des trails courts jusqu’au format marathon où la recherche de dynamisme est souvent une caractéristique importante.

Que pensez du système de laçage BOA ?

Sauf erreur de notre part, c’est le premier modèle Saucony à intégrer le système BOA. Le gros avantage de ce système est la facilité et la rapidité d’utilisation. On tourne la molette pour serrer et on déclipse desserrer. Rien de plus simple. Il faut prendre en considération également le fit de la chaussure, que nous avons trouvé plutôt assez large. La construction ISOFIT permet de s’adapter au profil de votre pied, et tient plutôt bien ses promesses. Nous avons constaté quelques échauffements au niveau des petits doigts de pied sur certaines sorties longues, mais rien de très gênant.

Voir aussi
Lunettes Oakley Prizm

Facile d’utilisation, ce système reste cependant perfectible sur quelques aspects. D’une part, nous avons trouvé qu’il était difficile de serrer fortement la chaussure. Cela évite d’avoir le pied comprimé, mais dans le même temps, c’est un désavantage sur les terrains techniques. D’autre part, le système BOA a tendance à se détendre au fil des kilomètres. Ce n’est pas un gros problème en soi puisqu’il est facile et rapide de resserrer la chaussure, mais cela demande de s’arrêter.

Une excellente chaussure, pas faite pour tous les terrains

Après près de 200km, nous pouvons affirmer sans mal que ces Switchback ISO sont des chaussures très performantes. Trails courts, séances de fractionner, fartleck, séances de côte, elles sont parfaites dès qu’il s’agit de courir vite. Pour les longues distances, elles manqueront certainement d’amorti et d’un peu de confort. 

Leur semelle extérieure nous a semblé résistante, même si elle n’est pas vraiment adaptée à des chemins très techniques et caillouteux. La Switchback ISO est plutôt destinée à des terrains secs puisqu’elle n’a pas des crampons suffisants pour tracter lorsque le sol est humide.

Ainsi, si vous cherchez du dynamisme, ce modèle répondra parfaitement à vos attentes. Seul son manque de polyvalence peut être un frein. Un parfait complément à des chaussures comme la Dynafit Alpine Pro de Dynafit, la Salomon Ultra Pro, la Trabuco 7 ou, pour rester chez Saucony, la Peregrine.

Quel est votre avis ?
J'aime
0
Septique
0
Wow
0
Afficher les commentaires (0)

Répondre

Votre E-mail ne sera pas publié.


© 2020 Tendance Trail. Tous droits réservés.

Aller vers le haut