Sélectionner une page

Ce n’est pas la marque la plus connue dans le milieu du trail et du running, et pourtant, elle mériterait sûrement d’avoir un peu plus de visibilité. Merrell, société créée en 1981 dans les Green Mountains du Vermont, aux US, est aujourd’hui l’un des leaders mondiaux de la chaussure de randonnée. Forcément, quand on est spécialiste de chaussure, s’intéresser au trail et au running peut sembler évident. La marque américaine propose une gamme assez large bien équilibrée entre modèles minimalistes et chaussures assez techniques. Découverte et test d’un de leurs modèles phares : l’Agility Peak Flex 3.

Toutes les chaussures se valent-elles ? Il suffit d’observer un peu le marché pour remarquer qu’il n’est pas si simple de développer des produits cohérents lorsque ce n’est pas son coeur de métier : Nike a du mal à percer le monde du trail alors que Salomon a les mêmes difficultés sur le running. Merrell est pour sa part spécialiste de randonnée, à l’origine. Elle s’intéresse depuis plusieurs années maintenant au running et au trail. Plus remarquée pour ses modèles estampillés “barefoot” (ou minimaliste), elle a réussi à diversifier sa gamme avec une certaine clairvoyance. Si le minimalisme était très tendance ces derniers temps, il semblerait que cela s’est un peu calmé.

Présentation des Merrell Agility Peak Flex 3

La première fois que j’ai vu des Merrell sur un trail, c’était environ au 50ème kilomètre sur l’Ultra du Beaufortain 2018. Étienne Loisel, ambassadeur de la marque, venait de me doubler juste au-dessus du Lac de Roseland, alors que j’étais en perdition totale. Depuis je me suis intéressé de plus près à leurs produits, sans jamais avoir l’occasion de les essayer. Ragna Debats, championne du monde de trail, vainqueure (entre autres) de la Transvulcania et du Marathon des Sables cette année, tête d’affiche de la marque, a également attiré mon attention. C’est avec plaisir que j’ai découvert l’Agility Peak Flex 3.

Sur le papier et pour vous donner une comparaison, l’Agility Peak Flex 3 entre dans la gamme des Trabuco 7 d’Asics, des Salomon Ultra Pro, toutes ces chaussures assez polyvalentes, plutôt destinées à la moyenne/longue distance, qui peuvent convenir à grand nombre de coureurs et de situations. 314 gr sur la balance pour une taille 43, ce n’est pas léger, mais ça reste dans la moyenne. 6mm de drop (31,25/25,25), là aussi un bon compromis pour de la moyenne/longue distance. Notons l’épaisseur de la semelle, assez importante (31,25mm/25,25) qui doit permettre un bon amorti. Merrell travaille beaucoup avec Vibram pour ses semelles extérieures. C’est encore le cas ici avec du Megagrip. Enfin on note la présence d’un renfort (probablement en TPU ?) sur la tige, faisant office de protection supplémentaire pour le dessus du pied.

Retour terrain : une très bonne chaussure faite pour des terrains exigeants

Ne tournons pas autour du pot, malgré le nombre assez conséquent de chaussures dans mon étagère, l’Agility Peak Flex 3 gardera une bonne place. C’est une très bonne chaussure que je risque d’utiliser régulièrement. Voici pourquoi : 

Confort / Fit / amorti

C’est le premier point que l’on remarque sur une chaussure, le confort du chausson. À la prise en main, les Agility Peak Flex 3 ne me paraissaient assez rigides. Pourtant dès que je les ai enfilées, j’ai tout de suite été surpris par le confort du chausson. Petite gêne néanmoins sous le pied, avec la sensation d’une bosse en plein milieu de la voûte plantaire. Cela s’estompera dès les premières foulées. Je tiens également à attirer l’attention sur le laçage, dont on parle trop peu de mon point de vue et qui est pourtant essentiel. Je suis vraiment emballé en l’occurrence par le système utilisé ici, un mixte entre des lacets et des cordons. Le résultat est sans appel : on peut serrer la chaussure parfaitement, c’est à dire assez pour garder le pied bien maintenu, mais sans créer de points de tension.

Le fit est assez étroit, mais surtout sur le tout devant du pied, ce qui ne gêne pas les pieds larges en réalité.

Enfin, comme le laissait imaginer la semelle imposante, l’amorti est assez important et plutôt de bonne facture. J’aime ces amortis plutôt fermes qui sont un bon compromis pour garder du dynamisme (voir plus bas).

Maintien / Stabilité 

C’est un de leur grand point fort selon moi et c’est à mettre en lien avec le confort global de la chaussure. Comme vous pouvez le voir sur la photo prise de l’arrière (ci-dessous), le talon est en forme de V. Merrell appelle ça “Hyperlock“, c’est une technologie qu’ils ont développée pour améliorer la stabilité. Plutôt adepte des chaussures flexibles et souples d’habitude, je dois dire qu’en descente c’est vraiment appréciable, notamment lorsque l’on fatigue et que la foulée n’est plus tout à fait idéale. C’est aussi une qualité des Trabuco 7 d’Asics, mais je trouve que c’est encore plus abouti ici.

Performance / Dynamisme

Ce n’est pas la première chose que je mettrais en avant, mais les Agility Peak Flex 3 m’ont tout de même surpris sur ce plan-là. Je m’attendais à une chaussure offrant assez peu de sensations de vitesse, pas nécessairement à l’aise en relance, mais finalement ça reste très correct. Forcément, elle ne rivalise pas avec des Hoka Torrent, ou des Salomon Slab Sense 7 ou bien d’autres encore, mais dans leur gamme, elles se défendent très bien. Mais ne nous trompons pas, ces chaussures ne se destinent pas en priorité à des chemins très roulants où l’on peut courir facilement. Elles sont plutôt pensées pour des terrains techniques et exigeants.

Protection / Semelle

C’est l’autre gros point fort des Agility Peak Flex 3. Le mesh est renforcé avec une bande en TPU qui fait office de pare-pierre sur le devant et le côté du pied. On est vraiment bien protégé et on n’a aucune appréhension à l’assaut d’un pierrier. Par ailleurs, la semelle Vibram est très bonne. Ce n’est sûrement pas la meilleure sur des terrains gras, car les crampons sont assez peu espacés ce qui empêche une traction idéale. Par contre la protection contre les cailloux et autres racines est plus importante. Cela fait parfaitement le job.

Conclusion : un très bon modèle, pour l’entraînement et la compétition

Merrell offre avec l’Agility Peak Flex 3 un modèle qui peut garnir les placards de bon nombre d’entre nous. Vous faites des courses de moyenne/longue distance ? Son confort et son amorti seront de bons atouts. Vous aimez les parcours techniques en montagne ? Elle sera parfaitement adaptée grâce à sa semelle extérieure et la protection qu’elle fournit. De manière générale elle sera très bien pour l’entraînement grâce à sa robustesse d’ensemble qui permettra de lui mettre pas mal de kilomètres au compteur. Par contre, si vous voulez vous tirer la bourre sur le 10km en forêt à côté de chez vous, elle n’est pas faite pour vous.