Altra, voici une marque désormais bien implantée dans le milieu du trail. L’enseigne américaine a bousculé d’il y a de ça quelques années le milieu en proposant une gamme entièrement 0 drop et une toe-box large, qui a intrigué, puis souvent séduit bon nombre de traileurs. Cette année encore, de nouveaux modèles sont proposés, toujours avec la même ligne de conduite, mais sans oublier quelques évolutions. Revue d’effectifs.

Si cela fait quelques mois que j’ai laissé mes modèles Altra au placard, pour cause de confinement principalement, le printemps et la liberté retrouvée m’ont permis de remettre les Altra King MT 1.5 (ancienne version), les Lone Peak 3.5 (très ancienne version), et les V3 One (excellent modèle route malheureusement plus disponible). Et le constat est toujours le même : courir en Altra est plaisant. Alors, même si je m’oriente de plus en plus vers d’autres types de modèles, avec un fit plus proche du pied notamment, cela m’a donné envie de me replonger dans leur gamme. Voici les nouveautés qui m’attirent le plus.

Côté trail : des classiques revisités

En matière de trail running, Altra fait dans ce qu’elle sait faire, en améliorant d’année en année les modèles iconiques : l’Olympus et son gros amorti, la Lone Peak qui est bonne à tout faire, la Superior pour les distances plus courtes, l’agressive King MT, et la très polyvalente Timp.

La Timp 2 : amorti et polyvalence

altra timp 2

Je n’ai encore jamais eu l’occasion de tester ce modèle, et l’arrivée de la deuxième version m’incite vraiment à franchir le pas. Sur le papier, elle a de quoi séduire : 281gr seulement et une promesse d’un grand confort. C’est en quelque sorte un modèle idéal pour les longues sorties à l’entraînement, voire même pour des ultras. Or, si vous me suivez sur Strava, ou YouTube, vous savez que j’aime enchaîner les longues sorties en montagne en ce moment. Pas de semelle Vibram sur ce modèle, mais la technologie Altra baptisée Max Trac. Au vu des crampons, je ne doute pas trop des qualités en termes d’accroche, par contre il faudra tester la durabilité de la gomme.

Lone Peak 4.5 : la référence de la gamme

lone peak 4.5 altra

On ne présente plus ce modèle qui a fait toute la renommée de la marque américaine. Courtes distances ou ultra, cette chaussure passe-partout. La Lone Peak s’est allégée au fil des versions, la semelle extérieure a également évolué (c’était l’un des points faibles sur les premières version), mais elle semble toujours garder ce compromis entre amorti et dynamisme. Ce n’est finalement pas si fréquent des modèles convenant à une recherche de performance, tout en étant adaptés à tout un chacun. Cette version 4.5 évolue sur l’aspect “stabilité”. Je n’ai pas testé moi-même, mais ce que je peux dire c’est que c’était effectivement un défaut du modèle que je possède, la 3.5. D’ailleurs, pour des terrains techniques, ce manque de stabilité m’a souvent fait choisir un autre modèle. Si cette version 4.5 est meilleure de ce point de vue, cela en ferait une chaussure quasi idéale.

Côté route : de la nouveauté à upgrader ?

Pas encore dans le game des modèles “carbone”, Altra développe tout de même une gamme large et appréciée des coureurs sur route. J’étais et je suis toujours très convaincu par la V3 One qui n’est plus proposée malheureusement (modèle très léger destiné aux courtes distances, voire aux entraînements sur piste). De nouveaux modèles sont apparus depuis, dont certains très différents qui m’intéressent particulièrement.

Solstice XT : multisport signe de polyvalence

solstice xt altra

Sur le papier, la Solstice XT n’est pas dédiée uniquement au running. Elle est présentée comme un modèle multisport, mais c’est justement ce point qui m’a intéressé. Cela reste une chaussure légère (238gr), et sa construction donne l’impression d’une plus grande stabilité. Surtout, et j’y reviendrai, c’est le fait que certains coureurs du team Altra l’utilisent dans une version “upgradée” avec une semelle vibram qui m’a interpellé. Multisport dit polyvalence, le tout associé à une semelle Vibram…cela peut devenir intéressant !

 Torin 4 : le modèle phare

Torin 4 altra

C’est sans doute le modèle route le plus prisé, et cette version 4 est sur le papier assez engageant. 258gr seulement malgré son amorti important. Pour un coureur d’ultra ou de marathon, c’est la chaussure idéale pour travailler son seuil sur des séances longues. Là encore, je l’imagine très bien en trail sur des terrains secs, voire avec l’ajout d’une semelle vibram. Mais trêve de bavardage, je vous explique plus en détail de quoi je parle.

“Pimp my shoes”

Grâce au groupe Facebook “My ZEROLIMITS Spirit” animé entre autres par un ambassadeur Altra, j’ai découvert la possibilité offerte par Vibram, d’ajouter une semelle sur des modèles routes (quelle que soit la marque). C’est une pratique très utilisée par les fans d’Altra, je ne saurais vraiment expliquer pourquoi. Il faut savoir également que Gediminas Grinius, athlète Altra, utilise lui aussi ce procédé en transformant des modèles “route” en modèle “trail”. L’avantage de cette formule est que l’on peut obtenir une chaussure ayant les qualités des modèles routes (légèreté et dynamisme) tout en bénéficiant d’une semelle efficace sur les sentiers. 

Pour découvrir plus en détail cette pratique, vous pouvez suivre le groupe My ZEROLIMITS.