La deuxième étape de l’Ultra Trail World Tour se tenait dans la nuit de vendredi à samedi (heure européenne), en Nouvelle-Zélande, malgré le fort risque d’incendie qui a inquiété les organisateurs. Sans surprise, le Britannique Tom Evans s’est imposé chez les hommes alors que chez les Femmes, c’est la marathonienne belge Manuela Soccol qui s’impose dans un très bon temps, preuve de la porosité de plus en plus importante entre route et trail.

Depuis qu’on l’a découvert au Marathon des Sables en 2017 pour sa première course – il termina a une improbable 3ème place derrière les frères El Morabity), Tom Evans ne cesse de nous impressionner. 4ème de la CCC cette même année, puis victoire l’année suivante, avant de prendre une belle 3ème place sur la Western States 100 l’année dernière dans un très bon temps (14h59). Et voilà une nouvelle ligne à son palmarès : le Britannique a survolé la course ce samedi en bouclant les 102 km en 8h03, loin devant le franco-québécois Mathieu Blanchard (8h39’59) et l’Américain Kris Brown (8h40’51). En tête de bout en bout, il n’a pas eu de réelle concurrence. Ceci explique peut-être ce temps certes impressionnant, mais loin de ceux de Dylan Bowman (7h44) ou de Jim Walmsley (7h23).

Sur le podium on retrouve donc Mathieu Blanchard, qui confirme les attentes placées en lui. Le Français qui vit au Québec a fait toute sa préparation dans des conditions polaires, mais semble s’être vite acclimaté à la chaleur de l’été néo-zélandais. On le retrouvera sur le Lavaredo Ultra en Italie et sur l’UTMB cette année. Enfin Kris Brown complète le podium, profitant notamment de la défaillance de Sage Canaday qui finit finalement 5ème.

Chez les Femmes, c’est la Belge Manuela Soccol qui s’impose, prenant également une superbe 10ème place au scratch en 9h39, soit 10 minutes de plus seulement que Courtney Dauwalter l’année dernière. L’athlète de New Balance participait à l’automne au Championnat du monde de marathon. Elle a commencé le trail en 2019, et prouve que ses qualités de vitesse peuvent faire des merveilles sur ces parcours roulants. Derrière elle, la Canadienne Anne-Marie Madden prend logiquement la 2ème place (9h52) et la Sud-Africaine Naomi Brand (10h31) complète le podium.

Rendez-vous désormais le mois prochain, aux Canaries, pour la Transgrancanaria !