Le premier article de cette nouvelle rubrique “Tendance Outdoor” ne pouvait qu’être sur Osprey, marque américaine spécialiste des sacs de toutes sortes. Pourquoi ? Parce qu’en 2019 j’ai eu la chance d’apprendre à connaître et d’utiliser au quotidien leurs produits et qu’ils m’apparaissent comme incontournables pour le fan d’outdoor. Tour d’horizon de la gamme et des raisons pour lesquelles vous devriez, selon moi, regarder cette marque avec attention.

Polyvalent et performant

Contrairement à d’autres marques outdoor – The North Face, Arc’teryx, Salomon, Millet…- qui ont une gamme de sacs (ou des gammes de sacs même), en plus du reste, pour Osprey c’est véritablement son coeur de métier. La marque américaine fait des sacs, mais elle ne fait même que ça. 

Un détail ? Pas vraiment.

C’est d’une part un gage de savoir-faire. Depuis 1974, elle a développé des technologies qu’elle a fait évoluer avec le temps, tout en gardant une vraie continuité. Par ailleurs, de façon très pragmatique, il est plus simple et plus efficace de ne se concentrer que sur un type de produit (même si un sac de voyage est assez différent d’un sac de trail il est vrai), plutôt que de disperser ses forces.

Osprey développe globalement des produits haut de gamme, parfois assez chers. Pour autant, j’ai de plus en plus la conviction qu’il vaut mieux acheter une fois un bon produit qui tiendra dans le temps (qu’on pourra facilement envoyer en SAV pour réparation) et qui sera mieux conçu, plus ergonomique et plus confortable, quitte à devoir mettre le prix. Par ailleurs, qu’il s’agisse de voyager, de randonner, ou de courir, avoir un (très) bon sac doit être une priorité. Avec les chaussures, c’est sans doute l’élément le plus important de bon nombre d’activités outdoor.

Tour d’horizon de la gamme

Randonner : de l’entrée de gamme à l’ultra technique, sans compromis sur le confort

Certains trouveront que c’est un défaut, et je dois dire qu’ils n’ont peut-être pas tort, la gamme d’Osprey en la matière est large, trop large ? En tous les cas, si on ne sait pas exactement ce que l’on cherche, on peut vite se perdre tant l’offre est riche. Le gros avantage est que tous les modèles sont taillés pour les hommes comme pour les femmes, notons que c’est très rarement le cas.

J’ai pu tester deux modèles, le première entrée de gamme, le Rook, et le second plus haut de gamme, l’Aether Pro. Chose intéressante, même chez les produits les moins chers chez Osprey (le Rook 50 reste tout de même à 140 €), le confort est maximal. Le panneau arrière réglable en mailles trampolines ventilées AirSpeed, spécialité d’Osprey, est d’une efficacité redoutable. L’essayer c’est l’adopter. On retrouve évidemment une version, l’AirScape cette fois-ci, sur l’Aether Pro, un tout nouveau modèle qui se caractérise par un matériau ultra résistant baptisé NanoFly. Pour ceux qui suivent l’actualité outdoor, c’est le sac de l’extraordinaire Nims Dai, qui a gravi les 14 sommets de 8 000 m du monde en un peu plus de six mois. 340 €, c’est un prix, mais ce sac-là vous l’avez pour la vie (ou quasiment).

Voyager : il y a forcément ce qu’il vous faut

C’est probablement sur ce secteur que j’ai été le plus convaincu, car c’est celui sur lequel j’attendais le moins Osprey. En associant son savoir-faire des sacs de randonnée et des sacs “lifestyle” sur lesquels je reviendrai, aux besoins du voyageur, il en résulte des produits particulièrement intéressants pour tous les types de voyage : un week-end comme plusieurs mois.

J’ai eu la chance de tester un combo (presque) idéal : le Transporter Carry-on 44 associé au Rolling Transporter 40.

Le premier est un sac qui peut se porter à bout de bras, sur le dos comme un sac à dos classique, mais aussi sur le Rolling Transporter (quelle que soit la taille, 40, 90 ou 120) et c’est d’ailleurs tout l’intérêt de l’associer à cette valise à roues. Cela dit, il m’arrive aussi régulièrement de ne prendre que le Transporter Carry-on lorsque je pars pour quelques jours, c’est mon sac favori. Il est composé de deux poches principales, mais également de nombreuses autres pour ranger efficacement toutes ses affaires. Ergonomique donc, mais aussi typé “outdoor”, avec une matière imperméable qui le rend ultra polyvalent. C’est mon coup de coeur 2019.

Le Rolling Transporter 40 est une valise plus classique. Néanmoins ses finitions sont particulièrement travaillées : roues, prises, tissus, fermetures, c’est une qualité irréprochable. Cette taille 40 permet de la prendre dans l’avion, ce qui sera un atout pour certains. Je regrette pour ma part de ne pas avoir pris la taille 90 qui est beaucoup moins limitante lors de longs voyages, notamment lorsqu’il faut transporter plusieurs paires de chaussures…

De nombreux autres modèles de la gamme m’intéressent et je vais continuer de suivre cela avec attention. Je n’hésiterai pas à vous les présenter si l’occasion se présente.

“Lifestyle”, de la polyvalence, encore et toujours

C’est certainement sur cette gamme que les produits Osprey sont les plus polyvalents. Avec un seul sac, vous pourrez aller au boulot au quotidien, partir sur une petite randonnée, ou même voyager sur un week-end.

Je n’ai pas testé personnellement de sac dans cette gamme. 2020 sera peut-être l’occasion de le faire. En tous les cas, voici les modèles qui me semblent les plus intéressants : le Radial et le Metron.

 

Courir : une arrivée remarquée

Enfin, Osprey a récemment fait une entrée dans le marché du trail en développement toute une gamme, bapitsée “Duro”. J’ai testé le porte flasque Handheld, que j’ai d’ailleurs trouvé assez intéressant, même s’il n’est pas au niveau de celui de Nathan (mais deux fois moins cher…).

S’agissant des vestes d’hydratation, je n’ai pas eu l’occasion de les tester, mais Vincent Gaudin en est fan pour sa part. Voici le lien de son test pour vous donner une idée.

Il reste encore beaucoup de choses à découvrir chez la marque américaine et je suivrai avec attention les évolutions et les nouveautés. 2020 devrait une nouvelle fois riche en la matière, et vous pouvez compter sur moi pour ne rien manquer.